Nautic, salon nautique de Paris

Un plan de développement pour que la France retrouve son rayonnement nautique

La Fédération des Industries Nautiques (FIN) a rendu public le 23 mars dernier un plan de développement afin que la France retrouve son rayonnement nautique.

Ce document est le fruit d’un travail collaboratif d’une année, associant l’ensemble de la communauté nautique dans une démarche d’intelligence collective. Celle-ci s'est matérialisée à travers une plateforme digitale dédiée, nauticlab.fr, et ouverte à tous. Le produit de ces échanges a constitué la matière d’un ambitieux plan de développement du nautisme et de la plaisance qui a d'ailleurs fait l'objet d'un débat en amont de l'élection présidentielle entre les représentants des candidats En Marche !, Parti Socialiste et Les Républicains.

Ce plan de développement compte ainsi 108 mesures articulées à travers 5 enjeux : Compétitivité, développement des marchés, développement durable, place des territoires et grands enjeux nationaux. Ces mesures appellent aujourd’hui à des réformes structurelles, des modifications normatives ou à des redéfinitions de politiques publiques.

Pour les plaisanciers, les solutions proposées visent à séduire de nouveaux pratiquants et à s'adapter à l'évolution des pratiques. Cela en :

  • Faisant du permis plaisance un outil efficace d’accès à la pratique
  • Étoffant l’offre de pratique et les services pour les propriétaires de bateaux
  • Aidant à la création d’une offre de pratique et des services pour les non propriétaires de bateaux
  • Sécurisant le fonctionnement du marché de l’occasion
  • Facilitant l’accès à une place de port

Il s'agit également de valoriser les bonnes pratiques en faisant la promotion des comportements exemplaires et en proposition une formation en ligne du plaisancier éco-responsable (MOOC Nautisme Durable)

Le document est disponible en téléchargement ou est directement accessible en ligne ici :